click to enlarge
JARDIN DES FLEUVES
for sixteen instruments, two Timées and live-electronics (2003-04)

Premiere: Dec 15, 2004 Tremplins Festival 2004 Centre Pompidou
Performers: Ensemble Intercontemporain, Pierre-André Valade
Commissioned by Ircam / Ensemble Intercontemporain

Notes     I       Diagram    I     Photos

La lumière rend les objets visibles. Les ombres et les couleurs informent sur les apparences et les perspectives. Le mouvement, quant à lui, définit l'espace et la corrélation des objets dans l'espace. Ma pièce, Jardin des fleuves, figure le passage de la « lumière », équivalente ici aux différentes sonorités, au travers d'une matrice d'instruments positionnés dans l'espace et reliés à une « topographie » d'objets musicaux.
L'ensemble comprend quatre groupes : un à gauche, un à droite, un quatuor trompette, trombone, cor et basson placé au milieu de ces deux groupes et deux « Timées » (systèmes de diffusion à plusieurs haut-parleurs permettant de contrôler la direction du son émis).  
Les deux premiers groupes définissent une matrice fixe tandis que les quatre instruments et les deux Timées sont « mobiles » acoustiquement en ce sens qu'ils peuvent modifier l'angle de radiation du son en tournant dans différentes directions (reproduisant ainsi les motifs de réfraction des sons dans la salle du concert). Ils sont des points rotatifs et une source de flux auditifs établissant un contact avec les points fixes des deux autres groupes de l'ensemble et articulant la matrice de façon variable. L'espace et le timbre deviennent ainsi des concepts étroitement liés.
La pièce décrit le tracé imaginaire en demi-cercle de la lumière du soleil (de 5 heures à 22 heures, une heure équivalant ici à une minute de musique) sur un paysage d'objets fixes dans l'espace (un « jardin »), dans lequel des variations d'intensité de lumière, des réflexions et la géométrie des ombres dessinent un enchevêtrement de motifs complexes (des « fleuves »).